L’obsolescence programmée, Greenpeace alerte

Après son échange musclé avec Résolu, Greenpeace ne lâche rien et vient de publier son premier classement des entreprises high tech, à la pointe en matière d’obsolescence programmée. Personne ne sera étonné d’apprendre que le trio de tête est le même que celui du marché, à savoir Apple, Samsung et Microsoft.
En collaboration avec l’entreprise américaine iFixit, Greenpeace a réalisé des tests sur une quarantaine de téléphones, tablettes et ordinateurs portables parmi les plus vendus sur le marché. La liste des 5 méthodes utilisées par ces industriels pour organiser l’obscolescence de leurs produits est confondante de cynisme : réparations impossibles, produits fragiles, batteries irremplaçables, coûts de réparation exorbitants et pièces de rechange et manuels de réparation quasi indisponibles.
C’est décidé, je vais reprendre mon vieil Ericsson GF768, qui fonctionne encore très bien.

À lire sur le site de Greenpeace

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *